pouvoirs de transformation

Les pouvoirs du cerveau

                160-f-30798135-07zwksl1ihflemyobcnjt7k3wi9zkbib-1-1.jpgQuelques chercheurs en neurobiologie ont démontré l'exceptionnelle plasticité de notre cerveau. Dans son livre " les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau" Norman Doidge aux Editions Belfond, il nous présente le Pr Merzenich qui a soutenu une thèse dans le domaines des applications thérapeutiques. Il affirme que des exercices cérébraux peuvent être aussi utiles que les médicaments pour traiter les névroses. Que la plasticité du cerveau existe depuis le berceau jusqu'à la tombe. Et qu'une amélioration radicales des fonctions cognitives, c'est à dire de la perception, de l'apprentissage, de la réflexion et de la mémoire est tout à fait possible, y compris chez les personnes âgées.

                 Doidge nous raconte l'histoire extraordinaire d'une femme qui n'a qu'une moitié de cerveau. Elle est née sans hémisphère gauche. Oui! C'est possible. A sa naissance les médecins ne l'ont pas vu. Et pour cause, cela ne peut se voir qu'avec une scanographie.

            Michelle est loin de vivre comme une handicapée, elle parle normalement, quand on ne la brusque pas trop. Certes, elle porte d'épaisses lunettes et elle travaille à mi-temps. Cependant, elle représente le meilleur exemple de l’extraordinaire capacité plastique du cerveau. Dans son cas, les fonctions telles que le langage ou le calcul ont migrées dans son hémisphère droit. Il doit prendre en charge les fonctions clés du gauche, mais aussi économiser de l’espace et de l’énergie pour ses propres activités. Un cerveau normal émet des signaux électriques, dans ses deux hémisphères, afin d’informer  l’autre côté des activités qu’il effectue pour que son partenaire puisse se coordonner. Pour Michelle l’hémisphère droit doit se débrouiller tout seul.

                Merzenich affirme que lorsque l’apprentissage s’effectue dans des conditions compatibles avec les lois qui gouverne la plasticité du cerveau, « la machinerie » mentale peut être optimisée de telle sorte que nous apprenions et que nous percevions plus vite et plus précisément en retenant mieux les informations.

                Heureux comme un enfantToutes ses recherches confirment l'idée que nous avons le pouvoir de changer nos comportements, en tous cas ceux dont nous avons pris conscience qu'ils ne nous étaient plus bénéfiques. En quelques sortes nous pouvons reprogrammer certaines de nos attitudes et de nos mécanismes de survie. Comme nous l'expliquait déjà C.G. Jung avec son procéssus d'individuation. 

                 D'autres scientifiques ont effectués des expérimentations sur la capacité de nos émotions à changer notre ADN. Ils ont placé un volontaire dans une pièce, pris un peu de sa salive et placé celle-ci dans une autre pièce. Le volontaire regardait des vidéos dont les images provoquaient des émotions différentes. Tandis qu'un opérateur étudiait son ADN en même temps. A leur grande surprise l'ADN située dans la pièce à côté réagissait et se transformait au fil des émotions épouvées par le volontaire. Ils ont recommencé l'expérience en mettant 600km de distance entre l'un et l'autre. Et les transformations étaient identiques. Cela nous montre combien nos émotions ont un pouvoir sur nous, à notre insu. Et aussi que des images peuvent influencer nos émotions.

Ff 0192 1 1Donc en imaginant quelque chose d'agréable, de beau, pour nous, nous avons le pouvoir d'agir sur notre état d'esprit. Cela peut influencer notre état d'esprit. Sur le fait d'être positif et optimiste ou bien d'être négatif et pessimiste. Nous avons donc le pouvoir de changer nos émotions en projettant de belles images dans notre esprit, comme le font tout naturellement les enfants et les adolescents. Nos pensées peuvent provoquer des émotions, parce que lorsque je vous dis " la mer" ne voyez-vous pas une image de celle-ci, dans votre esprit et cela ne vous procure-t-il pas une sensation agréable, si vous aimez la mer bien sûr. Donc la visualisation influence notre esprit.

Bonnes vacances, bonnes lectures et bonnes réflexions.

Chantal

 Il reste quelques places:

Les 23 et 24 aout à la Teste du Buch

Stage "Comprendre la symbolique de nos rêves"

Le 5 septembre une conférence au centre Quintessence à Gradignan

"Reconnaitre l'émergence d'un transfert dans une relation"

Suivi d'un séminaire sur ce sujet en six ateliers au centre Quintessence

Premier atelier les 27 et 28 septembre