parler aux bébés

Parler aux bébés

Parler aux bébés

Déjà à son époque Françoise Dolto parlait aux bébés dans les bras des mamans qui venaient la consulter. Aujourd’hui, de plus en plus de personnes parlent aux fœtus dans le ventre de la maman. Certaines sagefemmes font un lien avec des remontées émotionnelles durant la grossesse et après l’accouchement. Autrefois on ne comprenait pas toujours les dépressions post-natales. On croyait encore que l’instinct maternel était inné chez les femmes.

Aujourd’hui les croyances ont évoluées. Certains chercheurs ont découvert que l’instinct maternel n’était pas inné mais acquit. Par exemple, le poulain doit marcher dans les 30mn qui suivent sa venue au monde, sinon il meurt. Dans ce cas marcher est inné pour les chevaux, c'est-à-dire qu’ils savent marcher avant de naître. Tandis que l’humain ne marchera qu’à partir d’un an ou plus. On dit que pour un humain marcher c’est acquit. En fait, l'instinct maternnel se déclenche lors des contractions durant l’accouchement et parfois les montées de lait aussi. Il s’agit d’un processus qui se met en place naturellement, mais sous certaines conditions. En cas de césarienne par exemple on peut aider ces mamans à stimuler leur organisme.

Malheureusement, ce processus n’est pas toujours expliqué aux jeunes mamans et elles se demandent pourquoi leurs sensations et leurs réactions ne sont pas celles qu’elles croyaient et que leurs entourages attendaient. Ils ne comprennent pas leur attitude. Ce manque d’information les font se sentir "pas normale" ou  « coupable » ou encore «  mauvaise mère ». Ce qui augmente leur fatigue physique et psychique. Elles ont l’impression de tomber dans un puits sans fond. Ce n’était pas ainsi qu’elles avaient envisagé leur maternité.

J’entends parfois des personnes dirent qu’un tel chouchoute trop sa compagne qui est enceinte. Parce qu’autrefois on disait que : «  être enceinte n’était pas une maladie » et certaines femmes travaillaient jusqu’au dernier jour. C’était une autre époque. Aujourd’hui la vie dans notre société à changer. Avec la pollution les jeunes mamans sont plus fragiles, et nous savons que le fœtus ressent les mêmes choses que sa maman. Et que cela peut avoir une incidence sur le futur adulte qu’il va devenir.  

Donc ces jeunes mamans doivent faire attention à leur santé physique et psychique. Et parfois, si leur venue au monde ne s’était pas bien passé, leur mémoire émotionnelle aura enregistré des souffrances. Celles-ci peuvent se manifester sous formes de réminiscences et le mal être du passé refait surface. La situation fait que ce mal-être arrive sans qu’elles en comprennent l’origine. Surtout si elles ne savent pas dans quelles conditions elles sont venues au monde. Certains parents, croyant bien faire, cache à leurs enfants ce genre de choses. Malheureusement, ces non-dits familiaux ne les aident pas à comprendre ce qui se passe à présent dans leur vie.

La parole libère. Elle permet de comprendre, d’intégrer, de prendre conscience, de mettre en place le puzzle dans notre imaginaire. C’est une première étape. Ensuite, si la personne a vécu des traumatismes dans son passé, même très lointain, une transformation sera nécessaire pour se libérer complètement et éviter les répétitions générationnelles. Une aide psychique et psychologique sera peut-être nécessaire.

Profitez bien de cette période de vacances dédiée au repos, aux plaisirs, à la vie et à la joie de vivre.

Je vous rapelle que les 8 et 9 août j'animerai un stage sur

" Comprendre la symbolique de nos rêves" au CentreQuintessence à Gradignan.

Il reste des places profitez-en pour vous inscrire! 06.67.56.94.99

Au plaisir de vous rencontrer

Pensées d'amour et de partage

Chantal