Livre d'or

28 message(s) dans le livre d'or

    • Sophie l'Etoile Le 10/03/2010
    Merci Chantal de m'avoir permis ces retrouvailles avec le Désert lors de ce stage.Merci pour votre accompagnement toi et Sophie et pour votre complémentarité.
    Vivement le prochain stage !
    • Marielle Le 27/12/2009
    Bonjour à tous,
    Une semaine après ces quelques jours passés ensemble,je suis encore sous l'influence de cette dynamique qui s'est mise en branle et qui me fait cheminer depuis.
    Les rêves se succèdent en suite logique,c'est incroyable.
    Impossible de se dire qu'on va maintenant se reposer. Y'a du travail!..., et comme dirai les enfants, y'a pu ka... Je trouve ce challenge assez excitant.
    La trame nous est donnée, à nous de tisser.
    Je vous adresse mes voeux les plus chaleureux pour les fêtes qui s'annoncent. Soyez heureux en famille. Que les éléments qui ont surgi pendant le stage, nous amènent à plus de compréhension, de pardon de respect, tant de nous-mêmes que des autres et ce faisant plus de paix et de sérénité.
    Que l'année qui va commencer soit pour nous tous une année d'évolution vers la pleine réalisation de ce vers quoi nous porte notre coeur.
    Très beau Noël et Joyeuse année à tous.
    Marielle
    • agnes Le 18/10/2009
    Je connais peu la metamedecine , en revanche la kinésiologie m'a beaucoup aidé , je viens souvent sur votre site et je souhaitais vous laisser un petit message .

    Il y a quelques années j'ai rencontré une personne par hasard chez des amis communs , nous avons sympathisé , et comme nous étions voisines nous nous sommes revues puis fréquentées de plus en plus jusqu'à ne plus nous séparer ou presque . Le souci c'est que cette personne était amoureuse de mon mari depuis tjrs , je savais qu'ils se connaissaient durant leur jeunesse mais ma naiveté m'a fait oublié que c'était dangereux ,en effet les mois passant je sentais cette fille très malsaine , jalouse , elle tissait sa toile autour de moi et de ma famille , j'étais mal à l'aise mais tellement mal ds ma peau à cette époque que j'ai souffert en silence sans voir qu'elle était malediction et que notre rencontre allait tourner au cauchemar . J'ai appris par hasard qu'elle avait une relation secrète avec mon mari , mes enfants avaient tout compris sauf moi pauvre gourde ! certes mon couple allait mal , et je pense que j'étais tres faible psychologiquement obèse à l'époque j'étais envahie par des pensées negatives , je mangeais mais emotions , bref cette fille m'a utilisé pour arriver à ses fins ...
    J'ai passé une année horrible , hantée par la culpabilité mon fils faisait des attaques de panique et à passé un séjour ds une unité psy suite à cette histoire ... puis mon mari m'a quitté pour une autre , mais très vite l'herbe n'étant pas plus verte ailleurs il est revenu en pleurant me certifiant que j'étais la femme de sa vie .. j'ai repris la vie commune avec lui , mais je n'étais plus la même et au jour d'aujourd'hui j'ai décidé de le quitter . cette histoire fût un déclenchement celui de ma renaissance ou plutôt de ma naissance , ma vie m'appartient et c'est moi qui en fait ce qu'elle est . Au jour d'aujourd'hui je ne suis plus obèse , je vis , je suis sereine , je sais ce que je veux et je n'autorise personne à me faire du mal . Cette fille que je croise parfois ne me renvoie que de la pitié et ce n'est pas un sentiment noble , comment faire pour enfin me libérée de sa noirceur ? j'espère en visitant votre site et en m'impregnant de votre méthode arriver à ne plus avoir de haine , car je sais que ça ne me fera pas avancer . Néanmoins ma renaissance et l'acceptation de mes erreurs me propulse vers un avenir plus serein , il me reste encore du chemin à parcourir , je suis prête à boucler la boucle ...
    à bientôt
    Bien à vous
    Agnès
    • Sylvie Le 05/08/2009
    Chère Chantal,
    Ouah, voilà la formation initiation sophro est terminée ! Quel dommage. Au début j'ai commencé sans trop savoir ce que je voulais, et en même temps sans trop savoir où je mettais les pieds, juste un appel, suivre son intuition. Et au fil des mois qui passaient, tant de choses se sont mises en place, aussi bien dans l'écoute de mon être intérieur, dans l'écoute de mon corps, comment lui répondre, se recharger en énergie, retrouver son calme, calmer le mental, faire le vide. Puis la technique approchant, nous sommes allées plus loin, retrouver ses propres forces avec lesquelles j'étais venue au monde, comprendre des liens avec mon passé, aussi bien foetale que des vies antérieures pour aujourd'hui devenir encore plus autonome. Aujourd'hui arrivée a enfin faire des liens toutes seule, voir les cheminements, les modes automatiques, les démonter, faire des liens et guérir ! Pouvoir me poser seule dans un coin et me faire du bien sans plus être obligé d'attendre un rendez-vous avec la thérapeute. Voilà le formidable cadeau que cette formation m'a offerte et que je prends à bras ouvert. J'ai à ajouter à cela, le constat d'aller voir encore plus profondémment en moi ce qui était caché pour le faire sortir au grand jour, derrière la couche et encore derrière. Pour en cerise sur le gâteau, pourvoir à mon tour faire des relaxations aux autres et jouïr du bien être que cela apporte aux autres. Je suis si heureuse de ne pas être passée à côté de cette formation et d'avoir suivi mon intuition qui me disait vas-y et de ne pas avoir suivi mon mental qui disait "et ho encore une formation et pourquoi faire ?????".
    Merci Chantal, merci la vie et merci moi (rire).
    Gros bisous
    Sylvie
  • hello Chantal,
    C'est un plaisir cette balade sur ton site, je m'y retrouve...
    J'aprécie la simplicité, la clarté et l'aide que les différents textes ou pages apportent.
    Tu pratique la libération de mémoire émotionnelle, au plus proche de ton coeur et ce que tu donne de cette maniere est une merveilleuse contribution au bien-êre de notre planete.
    A très bientôt
    Chaleureusement
    Estelle
    • sylvie Waldura Le 03/10/2008
    Chère Chantal,

    Finalement ce n'est pas si vieux… avril 2007 ! Incroyable, quel chemin parcourus !

    Je connaissais la métamedecine, et j'étais convaincue que l'âme parlait à travers le corps. Et il faut bien le dire mon "pauvre corps" je ne l'ai pas épargné ! Je me gorgeais de lecture en tout genre pour comprendre ce qui se passait dans ma vie.

    En février 2007, lors du salon du bien-être à la Teste, j'ai fais l'achat d'un autre livre de Claudia Rainville "Je me créais un vie formidable". Je l'ai lu avec passion. Mais se pourrait-il que cette femme me connaisse ? Me suis-je dis, son livre ne parle que de moi ! Mise à part l'humour, une fois ce livre terminé j'ai bien compris que j'aurai beau lire tous les livres de la terre d'aide, de développement personnel…. Seule je n'y arriverai pas.

    Alors surf sur le net, et je t'ai contacté. Dans les quinze jours à venir tu donnais un séminaire sur la libération de la mémoire émotionnelle. Aussitôt téléphonais, aussitôt inscrite et pendant 15 jours le nombre de raison que j'ai trouvé pour faire marche arrière a été infini. Mais au fond de moi, un tel mal être était présent que je ne pouvais pas encore une fois m'infliger cette blessure, cette trahison.

    Nous voici à ce fameux séminaire, j'arrive sûre de moi, tout à coup je n'avais plus aucun problème, tout allait bien, pleine de positivité…. Mon masque était à nouveau revenu. Mais celle-là on ne te l'a fait pas à toi. Alors tu m'as accueilli comme cela, et les échanges ont commencé. En fait je ne savais pas par quoi commencer, j'affichais que tout allait bien, forte, courageuse, mais une chose était consciente en moi : ma vie ressemblait à un éternel recommencement. Toujours et encore les mêmes schémas. Certes, les protagonistes, les lieux, les histoires étaient différentes mais la conclusion était toujours la même.

    Doucement, avec tendresse, compassion, amour de ton prochain, tu m'as amené à faire fondre cette carapace et j'ai découvert qu'au fond de moi tout simplement il y avait une petite fille qui avait terriblement souffert. Alors cette petite fille, je suis allée à sa rencontre, je l'ai prise dans mes bras et je l'ai accueillie, consolée, cajolée sans jugement, juste être là et enfin l'écouter.

    Un souvenir est alors monté en moi. Lorsque j'étais enfant, le soir après dîner, en famille nous avions l'habitude d'aller dans la salle à manger, on regardait "nounours" et après je faisais la bise à mes sœurs, mon père et ma mère venait me coucher. Quoi de plus naturel. Ma mère m'embrassait, me bordait et repartait. Sauf que moi à chaque fois je pleurais, je me sentais tellement seule, et j'avais tellement envie de rester avec les autres. Je me souviens que ma mère m'expliquais la raison que j'aille me coucher tôt lorsque mes larmes ne pouvaient attendre son départ, alors je cessais de pleurer pour être une bonne gentille petite fille et espérant avoir le droit de retournais dans la salle à manger. Mais je restais seule dans mon lit avec ma peine enfouie.

    En tant qu'adulte, quoi de plus normal qu'une petite fille de 5/6 ans aille au lit à 8h00. Certes, mais l'enfant elle qui est seule dans son lit et qui s'efforce de ne pas déranger avec ses pleurs pour être une gentille fille, qu'est-ce qui est normal pour elle ?

    Alors avec douceur nous sommes retournées voir cette petite fille, on l'a écouté, on lui a laissait toute la place, et on a réparé et guérit cette souffrance.

    Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir à 43 ans que je pensais que nulle part n'était ma place, comme si j'étais toujours en trop. Pourtant en regardant ma vie, c'était tellement simple, ne serait-ce que le fait que je sois dans un fauteuil roulant disais bien "faites-moi" de la place. Mais tant que moi je ne le voyais pas, qui pouvait le faire à ma place ?

    Et tout à coup tout devint clair, mes rencontres, mes partenaires, mes relations. Comment pouvaient-ils me laisser de la place, puisque je ne la prenais pas, pire j'estimais que je n'en avais pas. Je n'ai jamais posé d'ultimatum, jamais je me suis positionnée, je faisais le maximum pour ne pas prendre de place, laissais à l'autre tout son espace pour qu'il puisse s'exprimer, vivre, en faisant cela il était évident qu'il allait remarquer que j'étais là ! Mais je n'avais pas compris alors qu'il ne faut rien attendre de l'autre, c'est à nous de nous donner ce que l'on veut.

    Aussi je ne m'étonne plus aujourd'hui d'avoir été avec un homme alcoolique où la seule place qui puisse exister était l'alcool, puis un enfant capricieux où la seule chose qui comptait était ses "jouets", puis un homme marié pour qui la seule chose qui comptait était que tout reste secret, un grand sportif où tout ce qui comptait était le sport, un homme d'affaire où tout ce qui comptait était …. Le boulot !

    Bref, je ne peux dire que merci à ces hommes là, et aujourd'hui je n'ai plus affaire à ces personnages. Aujourd'hui, je me positionne, je prends ma place, je n'ai pas à lutter ni à faire quoique ce soit, ces hommes là ne s'adressent plus à moi, j'attire à moi des hommes qui ont assez de place dans leur vie pour partager.

    Quel chemin parcouru en si peu de temps.

    Merci à toi pour ton soutien, ton accompagnement, ton amour de l'autre, ton professionnalisme.

    • Laurence Le 30/09/2008
    Je tiens à vous remercier pour tout le temps que vous m'avez consacrée lors de chaque rendez-vous. Le travail de libération émotionnelle s'est révélé très efficace. La majorité de mes angoisses a disparu et ma claustrophobie également. Pendant les vacances, j'ai pris le métro dans la foule, ainsi que des assenceurs rempli de monde, le télésiège, qui s'est arrêté au dessus du vide, sans ressentir d'angoisse insurmontable. C'est un vrai bonheur! Dont je vous fais part.
    Laurence
    • Jacqueline Le 30/09/2008
    Extrait du témoignage de Jacqueline:
    Après un travail avec Claudia.
    C'est Chantal qui me fait prendre conscience que j'étais restée bloquée entre la vie et la mort et que Claudia m'a permise de passer de l'autre côté.
    Mais il restait encore une étape: Enlever ce voile noire! C'est avec Chantal que j'ai mis les bonnes clés dans les serrures du passé par une régression. Avec l'aide de mon guide.
    J'ai retrouvé la petite Jacqueline de 2 ans à 7 ans qui a pu dire enfin à ses parents, vous pouvez partir tranquille, je sais que vous m'aimez, maintenant je peux vivre. Et en écrivant ces mots je suis submergée d'émotions plus de tristesse mais de joie.
    Pour tout cela
    Merci à vous
    Merci à moi
    Et que tout cet amour vous soit retourné.
    Jacqueline

Écrire un message sur le livre d'or