Thème d'une conférence

 

Comment vivre avec nos émotions?

  Souvent, les participants me posent cette question :

" J'ai trop d'émotions, trop de sensibilité, comment faire pour m'en débarasser? "

Nos émotions et notre sensibilité sont nos meilleurs outils pour avancer dans la vie. Bien sûr, lorsque nous nous laissons submerger par nos émotions, ce sont elles qui dirigent notre vie. C'est un peu comme des chevaux attelés à une calèche, s'ils s'emballent le cocher ne maitrise plus la conduite du véhicule, celui-ci court à sa perte, et s'il lâche les rênes, le cocher n'ira pas là où il veut aller.

Pour avancer dans la vie, il est important de savoir qui nous sommes et pour cela apprendre à mieux gérer nos émotions est une nécessité. Autrement dit, pour comprendre nos émotions la première étape sera de reconnaître notre ressenti, de mettre des mots dessus afin de l'identifier. Nous ne pouvons pas vivre sans émotions, ni sensibilité, celles-ci font partie de notre humanité, sans elles nous serions dans l'indifférence la plus totale et donc déshumanisés. C'est notre ressenti qui nous relient à notre nature profonde et à tout ce qui la compose dans notre monde visible comme dans notre monde invisible, à notre être conscient comme à notre part inconsciente.

Si nous avons appris, dans notre tendre enfance, à enfouir certaines émotions, c'est parce que nous, ou notre entourage les avons  jugées négatives ou trop dérangeantes. Le jeune enfant n'a pas encore le sens logique, cette faculté se développe entre sept et quinze ans. En agissant ainsi nous n'avons pas appris à comprendre notre ressenti et nos émotions, encore moins à les gérer. Au contraire nous avons appris à en avoir peur. Jusqu'à parfois en perdre la confiance en soi. Nous croyons dès lors que, si nous les laissons vivre, nos émotions vont nous submerger, être démesurées et nous emporter à faire n'importe quoi. Cette façon de nier une partie de notre être nous amène à accumuler au fond de nous, dans notre inconscient une énergie. Cette énergie contenue augmente de jour en jour et soudain à notre insu elle peut exploser. Sinon c'est notre corps qui aura besoin de l'extérioriser et tôt ou tard, elle s'exprimera, au fil des ans, sous forme de mal être d'abord, puis de malaise, et ensuite très souvent, de maladie. Notre corps exprime par des maux, les mots que nous n'avons pas pu dire.

Pour vivre avec nos émotions, il nous faut d'abord les reconnaître en nommant notre ressenti du moment, par exemple: s'observer en se disant à soi-même, oui je suis en colère parce que j'en ai mare de.....Faites-le sans vous dire que ce n'est pas bien, sans vous juger. Il y a une différence entre être en colère et se mettre en colère. Cette subtilité est importante pour comprendre ce que veut dire gérer ses émotions. En effet, avoir telle ou telle émotion ne veut pas nous dire que nous sommes idiots ou faible. Cette croyance est une confusion entre l'intelligence et les émotions. C'est l'erreur de croire que l'intelligence utilise seulement notre hémisphère gauche de notre cerveau. Cet hémisphère est celui du raisonnement, de la logique, de l'analyse, ect... Tandis que le droit utilise notre ressenti émotionnel, notre intuition. Nos émotions viennent nous enseigner notre vérité intérieure. Il s'agit là de deux éléments différents, l'esprit logique et le ressenti émotionnel, mais ils sont complémentaires. Et la véritable intelligence ce manifeste quand nous les utilisons tous les deux ensemble.

A ce moment là, nous avons les idées claires, nous savons ce que nous voulons vraiment, nous sommes déterminés. Alors nous sommes prêt à élaborer un plan d'actions efficace. Il est important de retrouver notre mémoire émotionnelle afin de pouvoir faire le tri de toute cette accumulation que nous avons fait au fil des ans. Libérer cette mémoire encombrée des traumatismes du passé. Ensuite, nous pourrons  exprimer notre ressenti avec nos émotions au fur et à mesure, sans les accumuler et l'énergie émotionnelle ne deviendra pas une force négative pouvant se retourner contre nous-mêmes. Au contraire, nous en aurons fait une force constructive que nous pouvons utiliser pour nous propulser en avant, vers la réalisation des buts les plus chers à notre coeur. Car ainsi, nous mettons notre ressenti émotionnel et notre intelligence, notre réflexion concrète, au service de nos vrais besoins.