Le pancréas

Avec les fêtes qui arrivent nous  pouvons être amenés à vivre  des situations, dans lesquelles nous auront beaucoup d'émotions diverses et confusent. Dans ces conditons, certains de nos organes seront en difficultés, notamment ceux de la digestion. Certes les excès alimentaires seront à prendre en compte, sans oublier les émotions que nous auront, pour des raisons diverses, refoulés et accumulées.

th-2.jpgLe pancréas

Le pancréas synthétise des enzymes qui aident à digérer la nourriture. Il maintient le taux d’insuline qui aide à la stabilisation du taux de sucre dans le sang. S’il est en déséquilibre survient alors le diabète ou l’hypoglycémie.

Cet organe symbolise la liberté, le pouvoir, la maîtrise de soi, ma définition de mon « moi ». Lorsque l’on vit beaucoup d’émotions on peut avoir une difficulté à digérer. C’est le siège de mon EGO, de mon énergie émotionnelle, de mes sentiments. Il représente ma capacité à intégrer l’amour à l’intérieur de moi et ma capacité à transiger avec les sentiments des autres (exemple la colère). Il m’indique qu’il y a un désordre au niveau de mes émotions, c’est pourquoi, j’ai de la difficulté à digérer.

coquelicots.jpgL’hypoglycémie se caractérise par une diminution anormale de glucose dans le sang. Le plus souvent par insuffisance d’apport calorique (énergie) ou par excès d’alimentation très sucrée. Cette situation est à l’opposée de ce que l’on rencontre chez les diabétiques. Elle est reliée au manque de joie. Comme le sucre représente une forme de récompense affective, de douceur, de tendresse, il est la manifestation de l’amour. Une profonde tristesse m’envahit, j’ai envie de tout laisse tomber. Cela me cause de l’angoisse et même de l’hostilité, peut être du dégoût.

La question à se poser, dans ce cas : suis-je à la recherche de cet amour ? Est-ce que je l’attends de l’extérieur ? Est-ce que je mange du sucre pour combler ce manque ?

Plusieurs manifestations peuvent apparaître. Parce que je donne tellement aux autres que je n’ai plus rien à me donner. Cela me montre mon besoin de commencer à m’aimer. Parce que je me respecte, je respecte mes besoins.

Je peux vivre de grandes contrariétés, surtout envers une personne qui fait office d’autorité. Je peux avoir des attentes qui ne sont pas satisfaites.

Je peux vivre de grandes peurs face à quelque chose ou quelqu’un qui me dégoûte. Je peux être dégoûté par mon corps.

Je peux vivre une tension ou une pression intérieure excessive sur lesquelles je crois que je n’ai pas le contrôle, ma vie est déséquilibrée et j’ai perdu mon orientation, le sens que je donne à ma vie.

Ce manque affaiblit la personne qui peut aussi se positionner comme une victime et attirer l’attention sur elle, parce que cela est plus facile que de prendre sa vie en main.

th-10.jpgLe positif : j’accepte ce qui m’arrive et j’accepte de me donner plus. En agissant ainsi, je reconstitue mon stock d’énergie. Ce qui me permettra de donner de nouveau aux autres. Je décide de rendre ma vie plus joyeuse, de répondre à mes attentes. Mon corps est un sage, un ami fidèle auquel je suis réceptif. J’accepte mon rôle de leader au lieu de suivre les autres. Je m’adapte aux situations, je prends ma place.

Cultivons la joie de vivre, le plaisir de faire des choses que l'on aime, métiers, loisirs, famille, amis.

Je vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'années.

4210-1.gif

Politique de confidentialité