rêves

Marie et ses émotions

Bonjour chers amis,

Bras ouverts 1

 

Marie est ce qu’on appelle communément une émotive. C'est-à-dire qu’elle exprime ses émotions assez spontanément. Autant les émotions « dites négatives » que celles « dites positives ». Elle pleure facilement et peut aussi éclater de rire et s’émerveiller devant une fleur ou un animal. Quand elle exprime sa joie et sa bonne humeur, ses amis recherchent sa compagnie. Parce qu’elle est aussi capable d’encourager et de soutenir ses amis. Très souvent, elle remonte le moral de ceux qui l’entourent.

 

Mais dès qu’elle vit une situation difficile et qu’elle veut en parler, tous sont unanimes pour lui faire remarquer qu’elle estTriste trop émotive. Pourtant, les recherches  effectuées dans ce domaine nous indiquent que nos émotions jouent un rôle important pour notre santé physique, psychologique et psychique.  Certes, le résultat  de ces tests donne, les émotions agréables, comme la joie, la satisfaction, la gratitude, plus efficace pour notre cerveau, qui, comme vous le savez, reste le chef d’orchestre pour l’ensemble de notre corps. Nos émotions de joie et de plaisir permettent la sécrétion d’hormones comme la sérotonine et les endorphines, qui sont des calmants naturels responsables de la sensation de bien-être. Ce qui apporte à notre corps l'harmonie nécessaire au bon fonctionnement de celui-ci.

Tandis que les émotions  désagréables comme la peur, la colère, libèrent dans l’organisme du cortisol, l’hormone du stress, qui augmente le taux de sucre dans le sang, afin d’augmenter notre force musculaire. Dans le but de nous permettre de courir dans le sens opposé au danger.

TigreMalheureusement, notre organisme ne fait pas la différence entre ce que l’on éprouve face à une bête féroce et ce que l’on éprouve dans les embouteillages. C’est pour cette raison  que les neuroscientifiques nous conseillent de réguler nos émotions. C'est-à-dire, que de les nier, comme par exemple, dans une situation particulière, je me dis « ah non ! Je ne veux pas me sentir coupable », cela nous indique je me suis sentie coupable, mais que j’ai mis cette sensation désagréable aux oubliettes. Le  problème  c’est que cette sensation va se fixer quelque part dans mon corps.

 Comme nous ne pouvons pas éviter d’avoir des émotions, le conseil de régulation dont nous parlent les scientifiques c’est d’apprendre à ressentir nos émotions afin de les identifier et de les nommer. Est-ce une peur ? De quelle peur s’agit-il ? Cela nous permet de cultiver les situations qui nous procurent du bien-être et d’éviter autant que possible les situations qui génèrent du stress. Ou de réfléchir à une action capable de nous protéger du danger. Ensuite nous pourrons retrouver la sérénité du corps et de l'esprit. Dans un embouteillage, par exemple, je peux avoir peur d’être en retard à mon rendez-vous. Je peux alors prévenir que je suis coincée dans un embouteillage.

Ensuite, je peux très bien regarder un beau paysage ou écouter une musique plus calme, que j’aime, parce que cetteLever de soleil sur la dune du pyla beauté me procure de la joie. En me concentrant sur la beauté j’active les hormones de la sérotonine et des endorphines, qui vont me calmer, m’apaiser. De cette façon,  je développe, ce que les scientifiques appellent « L’intelligence émotionnelle ». Ainsi,  j’arrive sans stress à mon rendez-vous.  Et je serai plus efficace. 

Lumineuses pensées

 

CatamaranJe vous rappelle que j'ai repporté le stage

"A la rencontre de soi"

au 18.19.20.21 août à Audenge

 

 

Inscription au 06.67.56.94.99 ou chantal_feugnet@yahoo.fr

 

  

 

 

Le souffle de vie

Bonjour chers amis,

Nous voici au printemps, Chaque jour nous pouvons voir le renouveau de la nature, qui  exprime sa créativité.

Certains  arbres élèvent leur feuillage vert tendre vers le ciel, cherchant la lumière. Quand d’autres embaument l’air de leur fragrance. Peu importe le temps qu’il fera demain. Ils ne cherchent qu’une chose « s’épanouir » en vivant l’instant présent.  

Nous sentons tous cette énergie de vie qui nous traverse, qui nous insuffle des idées nouvelles  et nous pousse en avant. Nous pouvons inspirer cette beauté offerte par la nature et sentir la joie qu’elle nous procure. La joie est une énergie  pleine d’amour. Elle nous transporte, nous fait du bien, nous encourage à vivre et à savourer de délicieux moments.

Nous aussi nous cherchons à nous épanouir, à libérer nos talents cachés, à exprimer notre créativité. Les temps changent, c’est le moment de réaliser nos rêves, de faire ce que l’on aime. Parce que c’est ce que nous faisons le mieux. C’est aussi ce que d’autres ont besoin. Le partage des connaissances, des idées, nous fait avancer vers le changement et le renouveau.

 Embaumons nous aussi l’air avec nos pensées de joie et d’amour. Peu importe les rabats joie, la vie va toujours dans le même sens, de l’avant, nous aussi.

Je vous souhaite un joyeux et prospère printemps.

 

Il reste encore une ou deux places pour le stage:

« Apprendre à libérer sa mémoire émotionnelle » du 28.29.30 avril.

Pensez à vous inscrire aussi pour celui du 27 au 28 mai  

« Impact des croyances et des projections sur nos relations »

Les deux plus importantes découvertes du vingtième siècle en matière de connaissance sur le comportement humain ont probablement été celles de l’importance de l’attachement par John Bowlby en  1950 et celles de l’empathie par Carl R. Rogers en 1940. Ces découvertes ont ensuite été mises en lumière par celles de Giacomo Rizzolatti au sujet des « neurones miroirs » en 1996. Ces capacités innées chez l’enfant jouent un rôle essentiel dans la création des liens sociaux. Comprendre comment  ces liens positifs ou négatifs  se sont crées dans notre enfance.  Découvrir comment ils se sont immiscés dans nos relations d’aujourd’hui et comment s'en libérer.  

Belles fêtes de Paques et lumineuses pensées.

Chantal

Le pouvoir de l'intention

émotions

« Quand l’intention modifie la réalité ».

Titre d’un article parut sur www.energie-santé.net du mois de mars.

Depuis un siècle les scientifiques ont découverts que nous pouvions, grâce à notre attention modifier  la réalité. Les expériences menées sur le photon l’ont démontré. Une particule de lumière, le photon pouvait être à la fois une particule et une onde magnétique selon les différents observateurs qui exécutaient la manœuvre.  Qui consistait à faire passer la particule dans deux fentes.  Le résultat changeait chaque fois que l’observateur était différent. Ces découvertes auraient dû changer nos croyances au sujet de notre pouvoir sur les évènements. Jacqueline Bousquet chercheuse à l’I.N.R.A de Bordeaux a donné plusieurs conférences sur ce sujet. Ce qui lui a valu une mise à la retraite anticipée. Elle en avait parlé lors de sa dernière conférence à Saintes en août 2013.  Elle avait quatre vingt six ans et nous a quitté en janvier 2014.  

MiroirJe vous ai déjà parlé du pouvoir de l’intention quand nous avons un  sentiment de culpabilité. Ce qui ne voulait pas forcément dire que soyons réellement coupable. Nous sommes réellement coupables lorsque nous faisons du mal à quelqu’un avec l’intention de lui faire du mal. Comme par exemple quand nous cherchons à nous venger. Ou que l’on souhaite que la personne qui nous a fait souffrir, souffre à son tour. Parce que parfois nous pouvons prêter aux autres une intention qu’ils n’avaient pas. Si une personne, ou nous-mêmes, nous adressons avec colère à une autre personne, sans lui dire exactement l’objet de notre colère parce que l’on croit, que c’est évident et que l’autre sait de quoi il s’agit, nous pouvons créer des malentendus. Ce qui peut être évident pour nous ne l’est pas forcément pour quelqu’un d’autre.

Il peut y avoir plusieurs causes à la souffrance. Nous pouvons souffrir du comportement d’autres personnes à notre égard. Soit une personne est très agressive envers nous sans que nous sachions vraiment pourquoi. Soit une personne est devenue agressive, là encore, sans que nous ayons réellement compris pourquoi. A chaque fois ces comportements ont fait naître ou « ont réveillés » des émotions, des sentiments en nous. Ce sont ces émotions ou ces sentiments qui nous font réellement souffrir. Et tant que nous ne les lâchons pas, en les exprimant d’une façon ou d’une autre, notre souffrance perdure.

Mer dechainee 2Parfois, il s’agit d’un évènement, d’une situation qui génère notre souffrance. Et là aussi nous pouvons constater que des émotions nous submergent d’un coup. Et notre humeur est perturbée, changée, comme si on avait soudainement basculé dans quelque chose qui nous plonge brutalement dans  l’effroi ou l’abattement.  C’est un peu comme si quelqu’un de « non identifié » s’amusait à contre carrer nos projets. Ou qu’on venait casser, écraser, disloquer, stopper, ce qui nous rendait heureux. Là,  nous sommes entrés dans une situation où nous avons un deuil à faire. Et notre société ne nous aide pas dans ces cas là. Parce que le processus de deuil y est tabou et méconnu.  

Parfois ce sont les décisions que prennent certaines personnes de notre entourage, comme par exemple un enfant peut s’orienter dans une direction qui ne nous plait pas, parce que l’on sait ou croit savoir qu’elle se trompe. Cependant, c’est en se trompant que l’on apprend. Il est donc nécessaire que l’enfant, même devenu adulte, se trompe. C’est ainsi que nous grandissons. La personne n’a pas pris cette décision avec l’intention de nous faire du mal. Elle a pris sa décision parce qu’il s’agit de quelque chose qui lui tient à cœur. Dans ces conditions, c’est la situation qui nous fait souffrir, pas la personne.  Dans tous ces cas, nous pouvons projeter sur les autres des intentions qui ne leurs appartiennent pas. C’est pour cette raison que nous parlons de miroir. Nous projetons sur autrui ce que nous ne pouvons pas voir de nous-mêmes.

D’un autre côté lorsque nous avons un rêve qui nous tient à cœur  et que notre intention est de tout faire pour réussir, nous projetons une onde électromagnétique très puissante. Que notre intention soit bonne ou mauvaise l’énergie projetée est tout aussi puissante. Notre rêve c’est le moteur, l’intention c’est l’essence qui alimente le moteur. Donc lorsque l’on dit «  je ne sais pas si ça va marcher, j’essaie on verra bien ! ».  On n’alimente pas le moteur. C’est pour cette raison qu’au début les choses fonctionnent, puis s’essoufflent et finissent par s’arrêter faute de carburant.

Nos pensées, le dialogue intérieur en cours, ces quelques lignes que vous lisez, ne sont pas des paquets de molécules, ce sont des ondes magnétiques qui circulent à travers notre cerveau, et communiquent d’un hémisphère à l’autre, d’une zone à une autre à une vitesse vertigineuse. Elles sont aussi projetées vers l’extérieur de notre cerveau pour aller communiquer avec d’autres cerveaux, consciemment ou non. Le plus important c’est la qualité du vécu, l’essence de l’expérience. Que l’on soit, adepte des neurosciences, Maître yogi, cyber-disciple, moine zen, adepte du Qi gong, tous se rejoignent sur l’importance cruciale de la compassion et de l’amour de son prochain. Car c’est en passant par le cœur qu’il est possible d’entrainer son cerveau. Et d’influer sur nos émotions. Croire dans la réussite de ce qui nous tient à coeur est essentiel au bon déroulement de nos activités. Croire que nous pouvons changer, nous transformer, devenir meilleur participe à l'évolution planétaire. 

Je vous informe que le stage sur "Comprendre le rôle des neurones miroirs dans une relation"

qui devait avoir lieu en mai à été reporté au

4 et 5 juin 2016 à Audenge

Place limitées, pensez à vous inscrire: 06.67.56.94.99 ou

chantal_feugnet@yahoo.fr 

Au plaisir de vous rencontrer prochainement.

Chantal  

Bonne et heureuse année 2015

32758619 happy new year 2015 feux hexagone disco 1Bonne et heureuse année 2015

Je vous souhaite mes meilleurs vœux, de bonheur, de santé et de prospérité pour cette nouvelle année.

Puisque nous sommes créateur de notre vie. Osons ! On ne sait jamais c’est peut-être le projet qui nous semblera le plus fou, qui se réalisera. Ne cherchons pas à savoir comment cela est possible, disons-nous simplement ce que nous aimons. Ce qui nous fait vibrer. Osons y réfléchir.

Osons prendre soin de nous. Osons écrire tous ce qui pourra combler nos besoins, nos désirs, nos rêves. Soyons bienveillant et généreux avec nous-mêmes. Osons consacrer du temps dans des activités, des loisirs qui nous procurent beaucoup de plaisir. Etabissons votre programme. Prenons le risque de le voir se réaliser.

Comme l’année universelle 2015, calculée avec le tarot, nous donne l’arcane de la Justice, prenons de bonnes résolutions. Soyons juste avec vous-mêmes, posons nos limites, n’acceptons plus ce qui  nous pèse, ce qui nous empêche de savourer la vie ou d’avancer. Réfléchissons sur vos responsabilités et laissons aux autres les leurs. Lâchons vos vielles culpabilités pour ce qui n'est pas en notre pouvoir. Disons-nous "A l'impossible nul n'est tenu!"

Bras ouverts

Ouvrons les bras à la vie, accueillons cette nouvelle année dans la joie.

Que 2015 soit douce et prospère et que nous puissions réaliser tous vos rêves. N’oublions pas de les écrire et d’être très précis et détaillés en les décrivant. Nous pouvons même les dessiner ou découper des photos et mélanger le tout sur une grande feuille de papier. Soyons inventif.

Bonne créativité.

Chantal

L'Elan Créateur

Explosion de couleursAvec le soleil de ces derniers jours, nous sentons une énergie nouvelle s’emparer de nous. Nous sommes plus dynamiques, plus entreprenants. Nous avons plus de désirs, d’envies. Nous sentons que le printemps est proche et son énergie nous stimule. Profitons de cette occasion pour surfer sur cette vague, regardons nos projets, où en sont-ils ? Vous savez, en début d’année, nous faisions des souhaits, que nous dédions à nos proches, nos amis et pour nous-mêmes.   

Nous savons qu’un projet se prépare longtemps à l’avance. Nous avons tous entendu parler de la Loi d’attraction et de la possibilité que nous avons d’attirer à nous des opportunités qui vont dans le sens de nos désirs. Malgré cela nous avons une faucheuse tendance à l’oublier et à craindre l’avenir. Certes, les nouvelles diffusées par les médias ne sont pas encourageantes. La crise, la crise et encore la crise.  

Rester dans ce marasme ne nous aidera pas à en sortir. La crise, c’est le changement. Alors changeons notre façon de penser et nous serons plus à même d’inventer notre devenir. Pour cela, nous allons nous tourner vers ces souhaits que nous formulions en début d’année. Nos rêves sont porteurs de cette énergie que l’on nome Elan Créateur. Il s’agit de la motivation qui nous pousse en avant.

Retrouvons nos rêves et donnons leurs,  ce dynamisme qui nous habite en ce moment, propulsons les dans l’avenir. Pour ce faire, nous avons besoin de mettre notre rêve à plat, sur un papier. Commençons par le décrire tel que nous aimerions le voir réalisé, avec moult détails. Sans nous soucier de savoir comment nous allons faire. Dans un premier temps, laissons notre imagination nous emporter sur la vague du plaisir, de la joie d’être dedans.

Cette première étape correspond à cette loi d’attraction, parce que nos pensées sont des ondes qui vibrent dans l’air ambiant. Comme de petits aimants elles cherchent d’autres idées qui seraient sur la même longueur d’onde qu’elles. Puis, quand elles les ont trouvées, elles se rassemblent, s’unissent et forment une puissante énergie qui attire les personnes, les situations, à se rencontrer. Ce sont les Heureux comme un enfantfameuses opportunités qui se présentent à nous sans que l’on s’y attende. Parce que nous laissons notre joie éclater, comme un enfant heureux. Ensuite, à nous de saisir ces opportunités ! Peut-être que certaines ne seront pas viables, peu importe, restons ouverts, soyons prêts à saisir celle qui nous fera vibrer. Pour choisir parmi le flot de nouveautés qui s’offrent à nous, choisissons toujours le chemin qui est beau, qui ressemble à un tapis rouge qui serait déroulé.

Si une opportunité se présente et qu’elle demande des efforts trop importants, que la mise en place du projet devient difficile, qu’il y a des obstacles à franchir, cela indique que ce n’est pas le bon chemin. Quand nous sommes en présence de la bonne opportunité, les choses doivent se mettre en place avec facilité, comme si cela allait de soi.

Seulement, pour que cette énergie nous revienne il est nécessaire que nous ayons posés quelques actions qui vont dans le sens de notre rêve devenu projet. C’est là, que nous ne devons pas nous laisser décourager par les mauvaises nouvelles diffusées par les médias et relayées par des personnes embarquées dans leurs peurs. Parce qu’elles viennent brouiller nos ondes personnelles et fragiles puisque naissantes. Comme des parents bienveillants nous leurs devons une protection de chaque instant.

Aussi, au début, ne confions nos idées de projets qu’à des personnes de confiances. Des personnes dont nous sommes sûrs qu’elles ne vont pas projeter leurs peurs sur nous en nous disant, tu crois vraiment que cela peut marcher ? Ou encore, c’est quand la dernière fois que tu as eu une idée de génie qui a foirée ? Non ces personnes sont trop pessimistes pour être nos confidents. Plus tard, lorsque notre projet sera suffisamment avancé, c'est-à-dire quand les choses seront déjà concrétisées, qu’elles auront prises une forme visible, nous pourrons leurs en parler. 

images-colombe.jpg

Pour des raisons de programmation, le prochain stage sur les rêves a été repporté au:

12 et 13 avril 2014

Comme il s'agit d'un groupe de moins de 10 peronnes, je vous conseille de vous inscrire rapidement, il reste encore quelques places.

Vous pouvez me rencontrer cet après-midi à la librairie Pégase, j'y dédicace le livre "Solange et les secrets" et de 16h à 18h j'anime une conférence /atelier sur: Choisir l'Elan Créateur.

A bientôt

Chantal

Le message de nos rêves

160-f-31076405-u2lhcgqvxpcserwx1omrzap2rr0yb9ew-1.jpgIl existe plusieurs sortes de rêves, les rêves prémonitoires, les rêves prophétiques, les rêves symboliques et les songes, les rêveries. Ces derniers sont  porteurs de nos souhaits, des désirs que nous n’osons pas exprimer. Tandis que les autres sont des rêves oniriques, ceux que l’ont fait la nuit. Tous sont porteurs d’un message, mais de façons différentes.

Nos rêves oniriques ne sont pas le fruit d’une imagination délirante comme nous sommes parfois tentés de croire. Au-delà du labyrinthe de leurs intrigues, il y a une intelligence supérieure, une sagesse, une ingéniosité qui nous guide. Ils sont les messagers de cette intelligence. Qu’ils soient oniriques ou éveillés,  nos rêves sont envoyés par notre sage intérieur.

Aujourd'hui, je veux vous parler des songes, des rêves qui expriment un projet, des rêves que nous jugeons parfois comme étant irréalistes. Pour différentes raisons nous les avons trouvés un peu utopique. Dans le langage courant on parle de châteaux en Espagne. Ces raisons cachent souvent un interdit inconscient. Parce que l'aspiration profonde qui sous-tent ces rêves n'a été ni validée, ni approuvée par nos parents et parfois ils s'en sont même moqués. Alors, notre cerveau limbique a imprimé une croyance qui, soit nous pousse à l'échec, soit qui nous paralyse. Derrière le jugement que nous portons sur ce rêve, se cache une souffance, une frustration, une dévalorisation, un manque de confiance en soi.

160-f-30798135-07zwksl1ihflemyobcnjt7k3wi9zkbib-1-1.jpgNotre imagination a souvent été décriée par nos parents. Elle a été jugée comme fantasque, inconséquente, ou lunatique. Avec de telles croyances nous avons perdus le pouvoir de notre imagination créative. Car, c’est grâce à notre imagination que nous avons le pouvoir de créer notre vie selon nos aspirations profondes. Quelques fois nous sommes allés jusqu’à faire quelques tentatives pour concrétiser nos rêves, mais elles ont échouées. Là, encore se cache  l’interdit inconscient et en plus il a été confirmé par nos échecs. Je vois bien que ce n’est pas possible puisque je n’y arrive pas, donc, ce n’est pas pour moi !

Notre imagination et nos pensées ont un pouvoir de création. Tout ce qui nous entoure, les objets, les bâtiments, tout ce qu’un être humain a fabriqué, tout a d’abord été rêvé, imaginé ! Tout commence par là. C’est bien la preuve que notre imagination tient un rôle important dans la réalisation de nos projets.

Jean Charon, éminent physicien, écrivait qu’il y avait une onde qui voyageait plus vite que la lumière, qu’il avait appelé  « onde psy ». Cette onde avait la capacité de traverser nos esprits, d’en imprimer toutes les informations et de continuer ainsi leur trajectoire. (Jean Charon, Les lumières de l’invisible, Albin Michel, 1987). Ceci explique cette formidable source énergétique qui nous traverse et qui fait que nous sommes tous en lien les uns aux autres. Cette onde me fait penser à ce que nous nommons aujourd’hui la loi d’attraction et à la synchronie dont nous parle C .G. Jung.  

Pour s’affranchir de nos interdits, il est nécessaire de chercher la piste originelle de la croyance qui les génère. C’est à dire, que nous pouvons retrouver l’émotion générée par un événement traumatique qui a amené l’enfant que nous étions à tirer une conclusion hâtive. J’appelle cette conclusion une équation parce qu’elle provient d’une déduction. Prenons l’exemple d’un enfant qui voit son frère ou sa sœur se blesser sous ses yeux ou se faire battre, la première impression sera de se sentir impuissant. Mais la déduction qu’il aura faite, peut être, je suis coupable de ne pas l’avoir sauvé. Dans ce cas là, son équation sera : quand je me sens impuissant(e) c’est de ma faute ! L’équation sera : impuissance égale faute.

160-f-164586-dtuhjwyhm0otyr12lm4wp7ymoflm6o-1.jpgLorsque nous sommes porteurs d’un sentiment de peur, de culpabilité, nous allons souvent nous retrouver en situation d’échec à répétition. Parce que notre éducation a été basée sur l'équation suivante : une faute mérite une punition. Donc inconsciemment, chaque fois que nous nous sentons coupable, même si consciemment nous savons très bien que nous ne le sommes pas, nous allons nous auto-punir. De quelles façons ? En ne réussissant pas quelque chose, en perdant des objets auxquels nous tenons, en nous blessant ou en tombant malade.

Certaines personnes croient qu’il ne nous est pas possible de déraciner cette croyance parce qu’elles essaient de le faire par la volonté. Cela ne marche pas ainsi.  Cependant, nous pouvons impressionner notre système limbique avec une image accompagnée d’une émotion. Le système limbique répondra positivement à cette nouvelle équation. Cette transformation est possible. Au début l’aide d’une personne formée à cette approche sera nécessaire. Ensuite, vous pourrez pratiquer cette déprogrammation seul.

Depuis quelques années, Sophie et moi, nous avons accompagnées  de nombreuses personnes lors de stages de deux jours, intitulés « Oser être soi-même ». Au cours duquel, nous amenons les participants à découvrir leurs potentiels, à se libérer de leurs interdits et à mettre en place plan d’action très précis sur un projet particulier. A ce jour, nous avons eu des nouvelles très positives concernant les projets des anciens participants. Je vous convie à une conférence:

 le jeudi 28 juin à Bordeaux, salle  Terre Unie Vers, place Nansouty, à 20H, entrée 5€.

Lors de cette conférence, Sophie vous parlera du Bateleur et du Chariot, deux arcanes du Tarot qui évoquent l'élan créateur. Elle vous calculera et vous expliquera votre arcane de personnalité et celui de vos atouts, ces arcanes du Tarot vous révèlent vos potentialités positives et sont vos aides à votre ressourcement.

Quant à moi, je vous parlerai du pouvoir de la libération de la mémoire émotionnelle, pour transformer vos interdits. Et je répondrai à toutes vos questions.

21032940-1-1.jpg Le stage "Oser être Soi-même"   aura lieu les

7 et 8 juillet à Floirac,

 

 

 A bientôt

 Avec mes plus chaleureuses pensées

Chantal