animus

Symboles de rêves récemment postés sur le site

Anima et Animus

images-colombe.jpgSymboliquement, ce sont deux aspects qui nous relient à l’âme, qui peut avoir différentes représentations, selon les philosophies. Pour les chrétiens, il s’agit d’un aspect immortel de l’individu, qui se compare à l’air, au souffle, à l’éther. Elle s’envole, s’échappe du corps après la mort. Les égyptiens la représentaient sous la forme d’un oiseau à tête humaine (ba). Le ba est un principe spirituel, qui peut apparaître indépendamment de son support physique.

Selon Jung, l’âme est un état psychologique qui peut jouir d’une certaine indépendance, dans les limites de la conscience. Elle désigne un rapport avec l’inconscient. Et celui-ci souhaite toujours ardemment la lumière de la conscience. C’est ainsi que l’anima serait médiatrice entre le moi et le soi, qui serait le noyau de la psyché. Ce noyau contiendrait le côté altruiste de l’individu, l’étincelle divine en chacun de nous.

Elle est souvent associée à l’ombre. D’un côté l’âme, le souffle divin, le soi  et  de l’autre l’ombre un aspect plus matériel qui se rapporte au soma, au corps. Dans la tradition de la  sorcellerie, l’homme peut vendre son âme au diable, pour obtenir ce qu’il désire sur cette terre, c’est le pacte de Faust et de Méphistophélès. Cependant, après il n’a plus d’ombre. Ce serait peut-être pour symboliser le fait que l’homme aurait alors perdu son existence propre ? L’ombre, serait alors le principe matériel de l’individu.   

photos-mercure-1.jpgPour Jung, l’anima est l’indice féminin de l’inconscient de l’homme, tandis que l’animus est l’indice masculin de l’inconscient de la femme. Dans la tradition chrétienne, Eve, principe féminin évolue par paliers pour atteindre le stade le plus élevé, celui de la Vierge Marie.  Par qui l’amour atteint totalement le niveau spirituel, l’amour inconditionnel. L’Eve terrestre en tant que principe féminin est appelée à se purifier en imitant la Vierge Marie pour découvrir le soi, l’enfant de lumière, son propre soleil. Cet archétype féminin joue un rôle important dans l’inconscient de l’homme.

Ainsi, notre ombre, symbole du plan matériel communique avec notre âme, principe du plan spirituel. Celle-ci nous avertit de nos faux pas, de nos mauvaises interprétations, des évènements que nous traversons, de nos comportements et convictions obsolètes, qu’il nous faut transformer, pour atteindre une forme de sagesse. Cet inter communication nous permet de trouver des résolutions à des problématiques personnelles, à des enjeux importants de notre existence et d’avancer dans la vie en développant, en exprimant notre sagesse.

Personne âgée, l’ancien, l’ancêtre

Voici le rêve de manue:

Un homme âgé, maigre, à l'aspect négligé est assis à ma gauche. Il me dit "regarde tu as de la chance" devant lui une feuille de papier entièrement écrite de sa main concernant mon avenir dans les moindres détails. Sauf qu'il a de plus en plus de mal à parler et je ne comprends rien de ce qu'il dit, physiquement il perd toute énergie comme une pile, essai pourtant de parler et fini la tête sur la table la langue complètement collée. Elle a pris beaucoup de largeur et elle est extrêmement fine. J'essai de la décoller mais elle adhère à la table, je vais donc chercher du secours mais comme par magie tout est rentré dans l'ordre. Le vieux monsieur me sourit, son énergie est revenu, il est toujours assis. Je me vois me jeter dans ses bras tous les deux très heureux et je crois qu'on pleure de joie.

l-ancetre.jpgL’antique se pare d’un caractère sacré quelque soit l’objet ou la personne. Il évoque une sorte de lien avec des forces supratemporelles de conservation. Le fait qu’un être ait résisté à l’usure du temps est une preuve de solidité, d’authenticité, de vérité. Il ne représente pas, un aspect périmé de la personne, mais ce qui est persistant, durable. Il évoque l’être qui a traversé les siècles qui a retenu l’essence, des expériences, des leçons qu’elles contenaient et qui a atteint une certaine sagesse. Il influence le psychisme comme un élément stabilisateur et une présence de l’au-delà.

Langue collée sur la table

La langue est un symbole de flamme, elle détruit et purifie. Elle détient un pouvoir de création ou de destruction. Selon qu’elle profère des paroles justes ou perverses. Elle peut critiquer, condamner, culpabiliser, effrayer, mentir. Dans ces cas là, elle divulgue des mots qui tuent. Il s’agit de la mauvaise langue. Ou des paroles qui font du bien, qui encouragent, qui soutiennent, qui disent du bien, qui consolent, qui enseignent la sagesse.

langue-de-feu.jpgUne langue de feu est considérée comme étant d’origine divine. Elle participe au discernement, qui dissocie le bien du mal, qui sépare le bon grain du mauvais. Elle tranche, comme une épée, pour ne garder que le bon. Dans ce cas là, elle ne peut dire que la vérité. Elle diffuse un enseignement, une connaissance, qui fait grandir l’individu.

La table nous ramène à la connaissance, qui constitue le bien suprême. Elle représente l’archétype qui évoque la table du Cénacle et les douze apôtres. Et aussi les chevaliers du Graal, c’est l’image du spirituel. Elle fait penser à Moïse et aux tables de la loi. Il s’agit là, de la loi divine, morale, c’est la table de l’alliance du divin et de l’homme.

Dans le rêve de Manue, l’homme âgé a la langue collée à la table et il perd sa vitalité. Il ne peut plus lui délivrer son message. Ce passage du rêve évoque ces symboles. Ils questionnent la rêveuse, sur ses propres paroles. Sont-elles bonnes ou mauvaises ? Discerne-t-elles ce moise-et-la-loi.jpgqui est bon de ce qui ne l’est pas ? Toujours dans le rêve, après avoir voulu aider cet ancien, il revient à lui et ils s’étreignent : l’alliance est revenue, elle a redonné vie à cette part d’elle-même. Elle peut continuer son chemin.

Les paroles peuvent être dirigées contre les autres, mais également vers soi. Un sage indou, Muktananda,  disait : n’oubliez jamais que lorsque vous vous critiquez, vous critiquer Dieu ! 

 

Que nos paroles soient toujours animées de nos meilleures intentions, que se soit pour parler d’autrui comme de nous-mêmes.

Merci à tous ceux qui déposent leurs rêves sur ce site, ils participent à la transmission d’un enseignement qui profite à tous.

Les 21 et 22 septembre 2013, je démare une formation

"Apprendre à ccompagner l'Autre dans la relation d'aide"

Chaleureuses pensées

Chantal